03 88 57 08 42 | contact@musee-valleedeville.com

Le musée est : Fermé

La Stub

Audioguide FR

Cette salle spacieuse était autrefois la plus confortable de la maison. Le maître de maison y recevait ses hôtes, on y prenait les repas, on y passait les veillées, parfois on y dormait.

Pièce d’apparat, la Stub a conservé son plafond mouluré et ses lambris.

Dans le coin à gauche, on remarque un poêle à plaque alimenté depuis la cuisine, ainsi qu’une taque représentant la mort d’Absalon*. Primitivement, la taque était le seul moyen de chauffage de la pièce : elle rayonne la chaleur que lui donne l’âtre de la cuisine. Ce mode de chauffage typiquement lorrain a été introduit au XVIIIe siècle.

Dans l’angle droit se trouve le Hergotts Wenkel (le coin du Bon Dieu), espace religieux réservé aux dévotions domestiques, par exemple : la récitation du chapelet en famille, la prière du soir … La place réelle serait dans l’angle gauche qui est le point important de la maison, l’angle qui soutient le bâtiment et où, dans les maisons à pans de bois, se trouve le poteau cornier décoré de symboles et d’inscriptions.

Dans cette Stub se dresse un métier à tisser. Cette activité complémentaire était pratiquée jusqu’à l’aube du XXe siècle dans les fermes du Val de Villé. Les tissus fabriqués par les paysans étaient livrés aux négociants de Sainte-Marie-aux-Mines.

Nous montons au premier étage…

  • ABSALON : Xe siècle avant JC. Fils de David. Révolté contre son père et vaincu dans un combat, il s’enfuit, mais sa chevelure se prit dans les branches d’un arbre où il resta suspendu. Joab, qui le poursuivait, le tua.